Les conflits nés de L’intergénérationnel : mixez intelligemment toutes les générations.

Nous l’avons tous remarqué, les fonctionnements des nouvelles générations schématisées par des X, des Y ou encore des Z * seraient très différents des générations issues du Baby boom. Même s’il est stigmatisant et réducteur de mettre des gens dans des cases, ces différences entre peuvent être source de conflit en entreprise si l’on n’y prête pas suffisamment attention.

Et si finalement on pouvait les faire cohabiter plus facilement que prévu?

 

Les valeurs fondamentales des anciennes générations sont tournées vers le gout du travail bien fait et le sens de la satisfaction client. Impliqués dans le travail, laborieux, ils travaillent dur. Leur fonctionnement s’est adapté au fonctionnement standardisé de la majorité des entreprises françaises qui jugent leurs collaborateurs sur le présentéisme.

 

 

 

 

 

 

Les jeunes générations ont quant à elle décidé de vivre une autre vie, décorrélées de la notion de propriété. Ils attachent plus d’importance à la vie après le travail. Ils ont davantage besoin de se réaliser au travers des projets profonds de l’entreprise, ils souhaitent suivre un chemin porteur de sens. Ils ont un gout prononcé pour le travail en équipe, recherchent l’efficacité, et peuvent plus facilement se rebeller contre l’autorité ou toute forme de hiérarchie. Les plus jeunes seront tournés vers les entreprises et les dirigeants qui prônent réellement l’écologie au cœur de leur système de pensée.

 

Avec autant de différences parfois opposées, comment faire pour les réunir dans un même but?

 

Découvrez les 4 expériences réussies pour mixer efficacement les générations :

1/ faire du parrainage croisé, les faire se rencontrer aussi souvent que possible. Apprendre des uns et des autres pour que chacun comprenne les valeurs de l’autre et les respecter. Que les jeunes transmettent les apports des nouvelles technologies, laissez les faire émerger leurs idées novatrices, pendant que les plus anciens leur apportent le respect et le sens du travail bien fait, l’expérience et le savoir-faire.

 

 

 

2/ Désignez un tuteur pour chaque nouvel arrivant. Vous valoriserez le tuteur et favoriserez naturellement l’intégration des nouveaux.

 

3/ Encourager le plus possible le travail en équipe. Ce qui ne signifie pas de mettre des open-space à tout va. Il est nécessaire de préserver pour chacun et notamment pour les plus anciens une certaine intimité et tranquillité de travail.  Mettrez de la vie dans vos bureaux, dans les salles de réunion surtout. Vos collaborateurs prendront plaisir à se retrouver si les salles les invitent naturellement à rentrer dans leur mode créatif (voir article sur les réunions).

 

4/ Personnaliser le job : privilégier un mode de management mixte entre un management individualisé et collectif. puisque leurs valeurs profondes sont différentes, exigez d’eux des méthodes différentes. Mixer les rythmes de travail ou d’activités, selon des  planifications différentes. Vous ne pourrez pas demander systématiquement au plus jeunes de rester dans l’entreprise pour faire des heures, exigez d’eux des résultats mesurés par l’achèvement de missions par exemple.

La coopération intergénérationnelle requiert une volonté farouche de la direction.

Dans tous les cas, ce qui a fait la différence, c’est le partage unanime d’une mission de l’entreprise pour ses clients et ses collaborateurs. Chacun pourra se retrouver à sa manière autour du sens porté et y adjoindre ses propres valeurs. Partez également du principe que tous vos collaborateurs peuvent apprendre, à n’importe quel âge, quel que soit leur poste, leur niveau social, leur expérience. Vos meilleurs éléments sont capables de remettre en question leurs acquis.

Et vous, avez vous des expériences réussies de mixité générationnelle? Quelle est votre secret ?

 

génération X : née entre 1965 et 1979

génération Y : née entre 1980 et 2000

la génération Z : née à partir de l’an 2000