MBTI, Process com, Ennéagramme, VIA, DISC… voici un simple échantillon parmi les centaines de tests existants, définis sur des fondements psychologiques sensés déterminer notre profil sur les aspects cognitifs ou comportementaux.

Même si leur rôle n’est pas d’évaluer mais de comparer des profils, certains tests peuvent rapidement nous enfermer dans une case, dans des schémas stéréotypés et les codes sociaux nous orienter vers un profil différent de notre nature profonde.

Faisons donc le point sur les principaux tests pour connaitre leur fonctionnement, leurs atouts et leur impact dans la vie professionnelle et personnelle, choisir le plus adapté à votre parcours et surtout relativiser leur rôle car ce qui fait notre personnalité se définit bien au-delà des cases.

Les tests sont classés dans un ordre totalement aléatoire. Je vous confie pour chacun mes propres résultats, si vous avez envie de partager les votres, n’hésitez pas à les mettre en commentaire.

 

Le disc de Marston (Note : 3.5/5)

Créé par Walter Clarke sur la base du livre de Marston : Emotions of Normal People, le DISC définit 4 dominantes psychologiques de base.

D : Dominance

I : Influence

S : Stabilité (traduit de l’anglais submission)

C : Conformité

 

Ces mêmes acronymes sont définis par des couleurs :

D : Rouge

I : Jaune

S : Vert

C : bleu

 

Dans quel cas l’utiliser :

En général, le DISC est souvent utilisé dans les entreprises pour comprendre les relations avec les collègues et apprendre à gérer les conflits.

L’intérêt dans la vie pro :

Il est surtout très utile aux managers pour adapter leur attitude avec leurs collaborateurs.

Où le faire ?

Ne faites pas le test sur internet, privilégiez un test permettant un debrief personnalisé dans votre contexte professionnel. Des cabinets de consulting habilités vont pouvoir échanger sur de vrais besoins d’accompagnement, de formation ou de coaching.

Mon avis :

Le test peut donner l’impression de classer les personnes dans des cases et de vous pousser à n’attendre d’eux que des comportements stéréotypés. Vous avez le droit d’avoir une dominante « vert » et vous appuyer sur les ressources des autres couleurs.

Si vous choisissez ce test, faites le régulièrement (tous les 6 mois) dans le but de comparer l’évolution des dominantes selon le contexte ou celle de l’équipe.

Ma dominante : D (Rouge)

 

le MBTI (note : 3.0/5)

ou Myers Briggs Type Indicator

le MBTI est un test psychologique créé dans les années 60 par Myers et Briggs, permettant de distinguer 16 profils de personnalités basés sur 2 préférences possibles sur chacune des 4 dimensions suivantes :

1/ l’orientation de l’énergie

2/ la manière privilégiée pour recueillir de l’information

3/ le traitement privilégié pour la prise de décision

4/ la fonction principale

 

LE MBTI indique « comment une personne se comporte » quelle que soit la situation, avec en première ligne ces points forts.

Dans quel cas l’utiliser :

A conseiller uniquement en situation professionnelle ou d’envie de reconversion.

 

L’intérêt dans la vie pro :

Permet de définir les préférences en terme de leadership.

Où le faire ?

le MBTI est une marque déposée par la fondation Myers Briggs. Seuls les praticiens licenciés à cette fin peuvent faire passer officiellement et commercialement un « test MBTI®

Mon avis :

Les résultats des tests permettent une vision rapide du caractère, du degré d’implication dans la communication de groupe. Il donne des pistes d’activités souvent choisies par les profils. Le test est décrié de par son manque de fondement scientifique. Il est facile d’induire nos réponses au test pour vouloir entrer dans une case promue par les codes sociaux.

Mon profil :

ENTJ : l’entrepreneur (1.8% de la population)

 

L’ennéagramme (note : 4.5/5)

C’est une méthode de développement personnel développée dans les années 70 et aujourd’hui très répandue dans le management.

Les fondements de l’ennéagramme dateraient déjà du V° siècle. Il est basé sur 9 types, basées sur 9 motivations et liées également à 9 évitements.

Contrairement aux autres tests basés sur des fonctions cognitives ou comportementales, l’ennéagramme se base sur les motivations qui provoquent ces comportements. Il n’y a donc pas de bon ou de mauvais type.

 

Dans quel cas l’utiliser :

L’ennéagramme est un outil de découverte de soi. Il permet de mieux se connaitre par ses motivations, ses modes de pensée, ses valeurs, ses blessures.

 

L’intérêt dans la vie pro :

Permet de comprendre sa personnalité et d’apprendre à gérer son stress et sa communication avec les autres notamment sous stress.

 

Où le faire ?

Si vous êtes dans la région de Nantes, contactez Isabelle Chabran – Helios développement.

 

Mon avis :

Un excellent outil de connaissance de soi, complet. Connaitre les forces et les faiblesses réelles de votre personnalité permettra de construire un chemin précis et personnalisé d’élargissement de votre compétence humaine et professionnelle. L’ennéagramme n’est pas limitant, il invite à « piocher » dans les autres bases pour évoluer

 

Mon profil : 8

 

La process communication (Note : 4/5)

Créé par Taibi Kahler dans les années 70, la process com est un outil de communication axé sur l’analyse transactionnelle, c’est-à-dire dans notre rapport avec les autres. Selon ce procédé, chaque individu est conçu comme un immeuble de 6 étages dont chacun d’entre eux définit des caractéristiques de motivation, de stress, de mode de communication…, les étages inférieurs étant les plus importants pour l’individu on parle notamment de base pour le 1° étage et de phase pour le second. Selon ce procédé, chaque individu est donc unique de par l’ordre d’empilement de son immeuble et du % d’importance de chacun.

 

Source : https://bloculus.com/process-communication-les-fondamentaux/

 

Les 6 types :

Rêveur

Promoteur

Travaillomane

Rebelle

Promoteur

Empathique

 

Dans quel cas l’utiliser :

Recommandé dans la gestion d’équipes pour faciliter la communication et même l’organisation des taches, des besoins de recrutement…

 

L’intérêt dans la vie pro :

Permet d’adapter son canal de communication pour fluidifier les échanges. Permet également de détecter le stress chez ses collaborateurs, prévenir le burn-out…

Se décline également dans le domaine de la vente

 

Où le faire ?

Je vous recommande l’ouvrage de référence de Gérard collignon, qui développe la méthode au niveau mondial : comment leur dire…

https://www.kcf.fr/

 

Mon avis :

Un excellent outil avec des applicatifs dans la vente et dans la gestion d’équipe.

 

Mon profil :

Base : Rebelle

Phase : promoteur

 

Le Viame (note : 4/5)

J’ai découvert ce test par la lecture des ouvrages de Florence Servan Schreiber (power patate).

Développé par l’université de Minneapolis, le test définit 24 forces de caractère. En les classant par ordre notre inventaire personnel, l’idée principale est très positive puisqu’elle préconise de cultiver ses points forts plutôt que de corriger ses points faibles.

Un crocodile n’a pas besoin d’apprendre à voler. Il mise sur ses forces et les développe : sa puissance, son énergie, sa patience…

 

Dans quel cas l’utiliser :

Vous pouvez l’utiliser à n’importe quel moment, le test ne dure que 15 à 20 min.

 

L’intérêt dans la vie pro :

Que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel, vous aurez des clés pour remettre du positif sur votre regard personnel, un bon moyen de reprendre confiance en vous.

 

Où le faire ?

En ligne : http://www.viacharacter.org/survey/account/register

La page d’accueil est en anglais, le test peut se faire en Français.

 

Mon avis :

Principalement ludique et positif. Quel que soit notre état d’esprit, notre situation personnelle, le test permet de réaliser que nous avons tous des forces sur lesquelles capitaliser, un pool d’atouts totalement uniques qui font de nous un être singulier et riche.

 

Mon profil : (mon trousseau : 5 talents principaux)

  • Créativité – 2 Humour – 3 Curiosité – 4 énergie – 5 Amour

 

 

Trouvez l’outil qui vous convient le mieux, inutile de les multiplier. Ils ont tous des applications pratiques et des enseignements à vous donner mais ne vous laissez jamais enfermer dans une case.

En effet, ces tests pourraient stimuler ce qu’on appelle l’effet Barnum, un biais cognitif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s’appliquant spécifiquement à elle-même. Ils pourraient conditionner vos comportements en voulant vous y conformer.

Je considère qu’en tant qu’individu, nous sommes un système complexe, appartenant lui-même à un système. Selon ce principe, vous avez toute capacité de réfléchir introspectivement sur les ressources dont vous avez besoin, dans votre contexte spécifique.

Ces tests doivent avant tout vous permettre de vous recentrer sur ce qui est important pour vous et dans votre rapport aux autres.

Privilégiez un accompagnement personnalisé avec un professionnel comme assess manager pour débriefer les points essentiels, échanger et avancer sur vos objectifs, vos blocages…

Vous éprouvez le besoin de faire un test ? Faisons le point ensemble sur les questions de fond que vous vous posez.