Après 2 mois d’une période chamboulée, beaucoup d’entreprises ont recommencé cette semaine à accueillir leurs collaborateurs dans un contexte encore incertain qui n’aura pas permis de lever tous les doutes dans l’état d’esprit des collaborateurs.

Pour vous aider dans cette démarche, voici les 6 recommandations à privilégier pour accueillir les émotions que peuvent ressentir vos collaborateurs (dans l’ordre de priorité chronologique):

 

 

1/ Vous devez impérativement vous conformer aux recommandations liées à l’urgence sanitaire :

distanciation, gestes barrières, port des protections, lavage… c’est une évidence mais c’est le 1° élément tangible qui va montrer à l’ensemble des salariés que vous avez concrètement pris en compte le caractère important de prendre soin de l’ensemble de votre équipe, pour eux, pour l’entreprise, pour leur famille. Si ce n’est pas encore fait, l’Etat a d’ailleurs rédigé des guides de recommandation pour la plupart des activités courantes.

Malheureusement, cela signifie aussi que sont finies les pauses café à plusieurs, les repas pris collectivement, les discussions de groupe. Finalement, le souhait qu’avaient beaucoup de personnes de retourner au boulot puisait sa source dans l’envie et le besoin profond de reprendre une vie sociale qu’apporte le travail en entreprise. Or si cette dimension sociale se trouve dégradée, le sens et donc la motivation peuvent rapidement s’effriter.

2/ Communiquez efficacement et au bon moment.

Vos collaborateurs attendent de vous des messages clairs, précis. Nous avons tous été ballotés par des messages contradictoires de la part des instances suprêmes, de la part du corps médical sachant. Dans votre entreprise, c’est vous qui détenez la vérité ultime, travaillez votre posture de pilote de la survie de l’entreprise et de garant de la santé et du bien-être du personnel.

 

 

 

3/ Ne forcez personne à rien mais laissez chacun se déterminer sur ce qu’il souhaite.

Les situations vécues ces derniers temps ont toutes un contexte spécifique, avec du chômage partiel, des arrêts complets d’activité, des personnes à risque, des gardes d’enfant, il convient d’apporter une réponse adaptée pour chaque cas particulier. Beaucoup de personnes se sont adaptées très rapidement à un nouveau mode de travail, pour d’autres le vécu est parfois violent, acceptez que cette situation ait pu engendrer du stress, qui risque de monter progressivement sans que les 1° symptômes ne soient encore apparus. Vous êtes dans une phase de prévention de risques psycho-sociaux sous-jacents.

 

4/ Respectez les craintes de chacun et encouragez à la prudence.

Encore une fois, chaque personne est différente. Le vécu est très personnel et le contexte familial très variable entre les individus. Certains vont se sentir totalement surpuissants, inébranlables face au risque alors que dans le même temps, le collègue d’à côté aura pu vivre des situations plus compliquées, des décès chez des proches, avoir soi-même une fragilité de santé, ou des proches à protéger. Ces 2 situations vont se côtoyer de près, chacun devra respecter l’autre.

 

 

5/ Ouvrez-vous au dialogue afin de comprendre le point de vue de vos collaborateurs.

Pour cela il convient de créer un espace de parole individuel. Vous pouvez le créer sur 2 niveaux, à savoir vous rendre vous-même davantage disponible pour votre équipe et dans un 2° temps si vous ne souhaitez pas que le flot d’émotions vous submerge ou que vos collaborateurs préfèrent une écoute externe, faire venir un prestataire qui va écouter, rassurer individuellement dans un espace confidentiel pour discuter avec eux de leurs craintes, de leurs doutes, de leurs ressentis sur ce que le confinement a pu installer comme sensations négatives et positives.

 

6/ Invitez toutes les personnes qui le souhaitent à imaginer collectivement les solutions complémentaires,

qu’elles pourraient mettre en œuvre, à leur niveau, ou au niveau global de l’entreprise pour :

  • faire face aux craintes résiduelles
  • Recréer les liens entre les collègues
  • imaginer de nouveaux modes de travail
  • Réfléchir au sens profond véhiculé par l’entreprise

 

Pour vous faire accompagner dans cette période, contactez-moi