Cette année 2020 parait exceptionnelle à bien des égards et l’impact sur la pérennité des couples n’a jamais atteint ce niveau. Je n’avais jamais assisté à autant de séparations, quel que soit le milieu social. Ce n’est plus une exception désormais dans les établissements scolaires que de dénombrer davantage d’enfants dont les parents sont séparés que l’inverse.

Ces derniers mois le phénomène s’est amplifié tellement rapidement qu’on peut se demander si ce n’est pas un virus encore plus contagieux que le COVID19. Vous remarquez certainement des exemples autour de vous, peut-être que vous êtes vous-même directement concerné.

✔Est-ce le schéma classique mariage-maison-enfants qui est révolu ?

✔Comment sait-on que notre couple peut perdurer ?

✔Quelles sont les 9 clés des couples qui réussissent une vie épanouie à 2 ?

Pour vous rassurer, rien n’a véritablement changé, mis à part votre propre regard sur votre vie. La crise du COVID et de ses restrictions ont provoqué une pause dans nos vies, d’ordinaire vécues à un rythme effréné. Ces pauses sont l’occasion même involontaire de faire le point sur sa vie, son sens, revenir sur ses rêves d’enfant et de comparer son idéal avec sa vie actuelle.

Force est de constater que le prince charmant ou la princesse ont perdu de leur éclat (pas de leur beauté, je suis de celles qui trouvent que l’on se bonifie avec le temps), que les promesses de vie heureuse ont laissé depuis trop d’années place au train-train : travail, maison, enfants, tâches ménagères ; une vie à 100 à l’heure qui ne laisse justement pas la place à l’épanouissement ni à la promesse de jours à venir excitants.

Alors dans notre tête on se dit qu’il n’est pas trop tard pour mener cette vie si désirée, et puisque celle-ci ne convient pas, on jette tout pour reconstruire de zéro. On focalise sur les contraintes, et justement on n’en veut plus !

Et puis, quel que soit notre âge on peut encore plaire, dire adieu aux conventions, se la créer nous-même cette vie, voire même en solitaire. Certains sont capables de trouver l’épanouissement en solo, et puis vu que les exemples ne manquent pas autour de nous, des amis qui ont fait le pas, vu de l’extérieur, cela parait facile, pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

➡ Pour autant faut-il jeter l’éponge ?

➡ Tous les couples sont-ils voués à la séparation ?

➡ La vie après une séparation est-elle si simple ?

➡ Doit-on se donner une dernière chance de se reconstruire ?

🔑 Je vous partage à mon sens les 9 clés des couples qui perdurent dans le bonheur malgré les hauts et les bas.

 

🔑N°1 : la communication

On attend de l’autre, vu qu’il nous connait si bien, de devancer nos désirs. C’est le piège ultime qui ne provoque que des déceptions. Vous les connaissez ces situations d’apparence si banales : T’aurais dû savoir que je voulais partir en vacances à cet endroit, non j’aurais préféré que tu n’invites pas tes ami(e)s à la maison, ce cadeau ne me plait pas du tout, ou as-tu cherché que j’aimerais ça ?

Les couples qui osent se dire les choses, les bonnes comme les mauvaises sont attentifs aux besoins de l’autre. En retour, ils sont bien plus honnêtes l’un envers l’autre. Il n’y a pas de désillusion lorsque le contrat est clair. Quitte à se disputer franchement pour rétablir ses limites et ses attentes, communiquez le plus souvent et le plus sincèrement possible.

 

🔑N°2 : Le pardon

L’erreur est humaine. On parle souvent de l’expression de cocon familial pour décrire cet endroit protégé des agressions extérieures, l’endroit dans lequel on sait qu’on va trouver réconfort, chaleur humaine et compréhension. Si vous avez des griefs contre votre cher et tendre, demandez-vous si c’est bien utile. Le point précédent doit vous aider à fixer le cadre et donc pardonner.

 

🔑N°3 : Le sexe

Ce n’est pas tant le sexe et votre fréquence de pratique qui compte, inutile de vous mettre à étudier le Kamasutra ni de vous former au tantrisme ou à toute pratique élaborée, si le désir n’est pas présent. Souvenez-vous de votre rencontre, de ce qui vous faisait chavirer chez l’autre ?

Cette étincelle est-elle toujours présente ?

Comment pouvez-vous la rallumer ?

y-a-t-il un déséquilibre dans les envies ?

Encore une fois, le quotidien agit comme très clairement tel un soporifique très puissant sur le désir. Les rythmes de vie effrénés laissent peu de temps pour essayer de plaire à nouveau à l’autre. On a la fâcheuse tendance à croire que le « travail » de séduction a déjà été fait une fois pour toutes. Or le désir s’estompe de la même manière que si l’on mangeait à chaque repas de sa vie, encore et encore le même délicieux dessert, au bout de quelques temps, il perd de sa saveur, de sa superbe, son goût devient tellement commun, banal, prévisible… Pourtant il existe mille et une manières de recomposer sa recette en rajoutant des ingrédients, en changeant sa présentation…

Faites comme Cyril Lignac, mettez du gourmand et du croquant dans vos recettes de séduction !

Et pour info le legging et le jogging sont pratiques, mais pas forcément excitant.

 

🔑N°4 : Cassez la routine.

Les couples qui durent se réinventent chaque jour, ils évitent la routine. Vous avez l’habitude de diner en pantoufles devant le journal TV tous les soirs ?

Sortez de ce cycle infernal, sortez (et si c’est interdit, sortez les bougies), surprenez l’autre et soyez créatif. Faire quelque chose de nouveau à 2, même regarder une série ensemble va provoquer un moment de complicité, un moment de contact, un moment de réelle symbiose. Il n’est pas indispensable de sauter en parachute ou d’offrir un cadeau hors de prix (même si c’est une expérience géniale) ni de partir au bout du monde pour se réinventer.

 

🔑N°5 : le Rire

Parce que le rire permet de dédramatiser, de libérer ses émotions, de provoquer de la joie, abusez-en. Les neurosciences ont prouvé que le sourire diminue le stress, booste le système immunitaire, nous fait paraitre plus jeune, et même rallonge notre espérance de vie.

Autre point et non des moindre, le sourire nous rend plus attrayant.

Vous connaissez le diction « Femme qui rit à moitié dans son lit ». Je l’ai découvert, la variante est vraie :

femme qui sourit attire son mari.

De nombreuses études montrent que les femmes y voient plutôt la capacité à faire rire, tandis que les hommes le comprennent comme la réceptivité à leur art d’être drôles.

Quels effets produisez-vous sur votre conjoint quand vous souriez, quand vous développez cette attitude complice ?

Est-ce différent des premiers flirts que vous avez-eu ?

Difficile de trouver des raisons de rire à l’extérieur, les nouvelles sont souvent négatives.

Eteignez les infos, refaites des jeux, les plus simples et innocents, amusez-vous !!

🔑N°6 : Des passions partagées.

Avez-vous des points communs, des moments pendant lesquels vous avez plaisir à vous retrouver ensemble dans un but commun ? Certains couples font du sport ensemble, font partie des mêmes associations par exemple. Assurez-vous que vous passez ces moments avec cette même passion et pas juste pour faire plaisir à votre conjoint ou encore pire pour le surveiller.

Combien de temps par semaine passez-vous ensemble, juste tous les 2 ?

 

 

 

 

🔑N°7 : la confiance

Sans doute un aspect primordial dans la vie de couple. Savoir écouter l’autre sans juger, pouvoir confier ses secrets les plus profonds, Si vous sentez que vous ne pouvez pas aborder absolument tous les sujets, alors vous avez sans doute encore des progrès à faire sur votre confiance de couple. Il n’est pas rare d’ailleurs d’observer des couples séparés être capable de se dire bien plus de choses que pendant leur vie commune.

Etes vous du genre à fouiller dans le portable ? d’épier les faits et gestes.

Certains vont répondre que la confiance n’exclut pas le contrôle, c’est vrai mais pas en même temps. Si vous êtes ok avec le fait que votre conjoint sorte avec des amis, quelles vont être les conséquences si vous appelez toutes les 5 minutes ou si vous demandez un rapport détaillé. Vous avez peur d’être trompé(e) ? travaillez sur vous, sur votre propre niveau d’estime. Plus vous pousserez votre conjoint dans une zone de contrôle, plus vous le pousserez vous-même à la faute et vous vous prouverez à vous seul(e) que vous aviez raison d’être vigilant(e).

Et vous, êtes-vous prêts à entendre tout ce que votre conjoint pourrait vous demander ? Sans forcément accepter, juste écouter sans jugement ?

Concevez-vous votre conjoint comme étant votre meilleur allié ?

 

🔑N°8 : l’attention et le soutien.

Votre conjoint est dĂ©bordé ? Proposez-lui votre aide, n’attendez pas que ce soit trop tard, la fatigue engendre le stress, le stresse engendre l’énervement, l’énervement les conflits. Equilibrez la charge mentale, il n’y a pas de meilleure preuve d’amour ni de mot d’amour plus fort que le soutien que vous allez vous apporter mutuellement. L’éducation des enfants, le mĂ©nage… ce n’est pas rĂ©servĂ© aux femmes. Vous ne perdrez pas en virilitĂ©, vous allez surtout gagner en attractivitĂ©. Et un homme devant un Ă©vier avec un torchon Ă  la main, c’est bien plus sexy qu’avec un vieux jogging sur un canapĂ© tenant une tĂ©lĂ©commande.

 

🔑N°9 : préserver un jardin secret

Dans le chapitre 6, il était précisé l’importance d’avoir des passions communes. A l’opposé, il est vital que chacun puisse également passer des moments pour soi, en totale intimité. Ces moments sont ressourçants pour celui qui les vit, et permet de développer la confiance dans l’autre. Si vous le pouvez, occupez un espace uniquement pour vous, même un fauteuil pour lire peut suffire, l’autre doit savoir qu’il ne doit pas vous interrompre dans ce moment privilégié, s’il le faut accrochez un panneau « ne pas déranger » comme sur les portes des chambres d’hôtel. Ces moments ne sont pas des fuites pour échapper à l’autre mais bel et bien des moments d’intimité et de connection à soi.

Précision, les temps de ménage ne rentrent pas dans cette catégorie, les apéros avec les potes / copines oui.

 

Et vous, où en êtes-vous dans votre couple, vous pouvez venir en parler si vous avez besoin d’accompagnement pour vous aider à réenchanter votre couple

PS : si malgré tous ces conseils, vous preniez quand même la décision de vous séparer, il est encore possible à tout âge de vivre pleinement une vie épanouie ; à ce sujet j’ai plein d’ami(e)s en quête d’âme sœur, prêts à suivre ce cheminement et vivre heureux à 2, à nouveau.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case Ă  cocher est obligatoire

*

J'accepte