Dans une période troublée et incertaine où chacun cherche à comprendre les tenants et aboutissants de décisions souvent incomprises, j’ai décidé de me pencher sur les techniques de manipulation mentale les plus courantes, non pas pour dénoncer les décisions prises, mais plutôt pour comprendre comment on influence l’acceptation du plus grand nombre. Les publicitaires l’avaient déjà bien compris, les gouvernants se sont accaparés ces techniques avec plus ou moins de finesse depuis quelques mois.

 

Les manipulations mentales ne datent pas d’aujourd’hui. Je vous invite à consulter les écrits de l’auteur le plus prolifique et le plus précis en la matière : Noam Chomsky.

Il a notamment remis en question l’approche comportementale de l’étude de l’esprit et du langage et inspiré les concepteurs de la PNL (Grinder et Bandler), notre structure de langage étant une porte d’entrée à la compréhension de nos modèles profond du fonctionnement cérébral cognitif.

 

Voici donc les 9 techniques les plus courantes (il en existe bien davantage)

 

1/ Le schéma Peur / Soulagement

Il vous est sans doute arrivé de craindre qu’une chose très négative se produise, et qu’au final une chose bien moins pire arrive et qu’elle soit ainsi vécue comme un soulagement alors que cette dernière reste tout de même négative.

Je vois que je ne suis pas très clair, je vais vous donner un exemple concret.

Prenons une situation prise au hasard qui malheureusement peut se produire :

Imaginons que votre patron vous convoque pour vous annoncer votre licenciement.

Et si, après avoir ruminé la nouvelle toute la nuit, imaginé tout ce qui peut se produire dans la tête en termes de confiance, de peur pour l’avenir, de remise en question sur vos compétences…, bref.

Et si le lendemain votre boss vous propose après réflexion de vous garder. En contrepartie, c’est tout simple, vous n’avez qu’à faire des heures supp, prendre les dossiers les plus compliqués, faire tout ce que vos collègues ne veulent pas faire.

Comment prenez-vous la nouvelle ? et oui un soulagement pardi, c’était dans le titre du schéma (peur – soulagement).

Vous avez déjà accepté tout ce qui vous parait une meilleure option que le licenciement. Maintenant si on ne vous avait jamais annoncé le licenciement, auriez-vous accepté sans discuter les demandes de votre supérieur ? Auriez-vous argumenté, refusé en bloc… ?

Appeler au loup, pour finalement proposer une alternative plus légère permet de la faire accepter en consensus, sans discussion ni débat alors que cette même alternative n’aurait jamais été acceptée de prime abord. C’est un des procédés les plus ignobles et malheureusement les plus efficaces de manipulation et d’emprise.

Demandez-vous si dernièrement vous avez eu la sensation d’avoir accepté des choses ou des situations en alternative à une situation présentée comme pire.

 

2/ La stratégie du pourrissement :

Il est parfois inconfortable de prendre des mesures impopulaires pour un dirigeant ou un gouvernement. Comment faire pour que nos décisions provoquent l’adhésion d’un plus grand nombre ?

Il suffit juste de laisser dégénérer une situation et de répondre à la demande croissante de l’opinion, conforme à son idée de départ.

Un exemple totalement imaginaire : Vous voulez augmenter le prix des repas à la cantine ? diminuez les portions, faites-en sorte que les plats soient moins bons, on ne tardera pas à vous réclamer une meilleure nourriture quitte à payer un peu plus. Oh mais quelle bonne idée, mais bien sûr pardi, nous allons faire ça.

On appelle aussi cette stratégie Problème – Réaction – Solution.

Impopulaire le confinement ? Et si on attendait encore un peu que …

 

 

3/ L’escalade crescendo :

Demander un petit truc, anodin, en profiter pour demander toujours de plus en plus. Vu que vous avez accepté de gravir la 1° marche, vous accepterez de gravir la 2° la 3°… puis l’escalier entier.

Puisque vous avez répondu présent pour rendre un petit service, autant en profiter pour vous demander autre chose, d’un peu plus exigent, et ainsi de suite… le piège continue tant que la victime accepte de son plein gré de gravir chaque nouvelle marche qui se présente devant elle.

C’est simplement la technique des petits pas adaptée à la manipulation.

En général si vous êtes bricoleur, vous êtes régulièrement appelé pour une broutille et vous y passez votre week-end parce que finalement après avoir changé une ampoule il fallait réparer la fuite du robinet, puis déboucher les toilettes puis construire la niche du chien, puis …

Souvenez-vous comme il a été facile de nous demander de porter un masque uniquement dans les commerces au début. Puis, une fois que nous l’avons collectivement accepté, il est devenu possible de nous demander de le porter dans tous les lieux publics fermés. Quelques temps après, vu que cette marche supplémentaire était acceptée, pourquoi refuseriez vous de le porter en toute circonstance ?

L’aurions-nous aussi facilement accepté si on nous avait demandé dès le départ de le porter en toute occasion ?

 

4/ La culpabilisation

Très utilisée par les asso humanitaires en jouant sur la corde sensible, la culpabilisation est une technique quasi imparable de manipulation qui laisse les victimes dans un malaise profond parce qu’en général elles ont totalement conscience d’être manipulées mais se retrouvent coincées dans leur système de valeur.

Par ex : « Sachez que si vous ne donnez pas, vous acceptez que quelque part dans le monde un enfant mourra de faim » Est ce que vous êtes ok avec ça ? Ok vous allez donner, et pas seulement 10 cts, au moins 1 euro ou 2 voire plus, ce serait dommage de passer pour un pingre. Comme on l’a vu avant avec la technique de l’escalade, maintenant que vous avez mis 1 euro, vous pouvez en mettre 2 voire davantage… En général on se fait avoir une fois et on change de trottoir quand on les aperçoit.

La culpabilisation vise à rendre possible l’association d’un phénomène d’une ampleur mondiale avec votre rôle dans ce même phénomène comme si vous étiez pour l’exemple responsable à vous seul de la faim dans le monde.

Sincèrement, même si on a tous un impact sur la faim dans le monde, sentez-vous libre de donner aux assos de votre choix (de l’argent ou du temps), faites-le en conscience avec les causes qui vous tiennent personnellement à cœur.

 

 

5/ L’infantilisation :

C’est une technique assez simple qui consiste à agir et à communiquer avec une personne ou un groupe comme on pourrait le faire avec un enfant de 8 ans. Ainsi, on laisse croire à la personne qu’elle n’est pas en mesure de prendre des décisions toute seule, le manipulateur prétendant mieux connaitre ce qui est bon pour elle. Le principe est de neutraliser le sens critique jusqu’à la transformer en une marionnette docile.

C’est le principe du « Jacques a dit »

Très sournoisement, le manipulateur régit un à un chacun des pans de votre vie, les lieux que vous avez le droit de fréquenter, l’heure à laquelle vous devez rentrer, votre manière de vous habiller. Sa manière de vous parler également devient autoritaire.

L’infantilisation, c’est précisément quand on vous interdit d’aller au restaurant avec vos amis, qu’on vous oblige du jour au lendemain sans autre explication que vous devez rentrer chez vous avant 18h, que vous n’avez pas le droit de vous déplacer de plus d’1km ou que vous devez justifier chacun de vos faits et geste en remplissant une feuille pour déclarer vous-même que vous vous donner le droit de sortir promener votre chien…

 

 

6/ Vous maintenir dans l’ignorance

Moins vous en savez, moins votre esprit critique parle, vous acceptez toute parole comme vérité.

Un de mes anciens responsables me disait : « moins tu en sais, mieux tu feras ton boulot. » J’ai compris bien plus tard qu’il me cachait volontairement les informations cruciales pour s’éviter des discussions, justifications, argumentations. En ne connaissant pas les tenants et aboutissants, j’avais seulement à obéir à ses consignes. Le pire dans tout ça, c’est que rester dans l’ignorance est confortable et très reposant intellectuellement pour une frange non négligeable de la population.

En vous maintenant dans l’ignorance, vous ne développez pas le discernement, la pensée critique et l’ouverture d’esprit.

Je vous conseille à ce sujet le film Idiocraty (sorti en 2006) qui dénonçait la dégénérescence de la démocratie. Année après année, notre réalité tend à se rapprocher des thèses du film (anti-intellectualisme, dégradation de l’environnement, malbouffe… )

 

7/ Encourager la médiocrité :

Et si ça devenait à la mode d’être stupide. Ce procédé est à peine caché à chaque fois que l’on valorise la culture du vide (je vous rappelle qu’un député a érigé Aya Nakamura en ambassadrice de la langue française !!). J’ai l’impression que cette technique a démarré avec la désormais célèbre Nabilla. Depuis, devenir chercheur, médecin, navigateur ou même spationaute fait moins rêver que de se montrer à la télé. Non mais allo quoi !!

Rendez-vous compte de l’état psychique des enseignants qui année après année observent la dégringolade du niveau des élèves. Une étude récente a montré qu’en France le niveau des élèves de 5° atteint à peine celui des élèves de CM2 d’il y a 10 ans…

Retrouvez votre ambition, n’ayez pas peur de rêver quelque chose de grand, de fabuleux. Il y a tant de possibles en chacun d’entre nous. Si vous rêvez grand, vous croiserez dans votre vie des gens aux parcours atypiques, inspirants. Peut être qu’ils ne font pas la une de médias, pour autant ils ont en eux toutes les ressources pour se construire leur bonheur.

Un conseil : éteignez certaines chaines de TV, lisez, partagez vos connaissances, vos envies, vos projets, vos rêves. Le coté génial avec le savoir et la culture, c’est qu’ils développent l’intelligence collective.

 

8/ Illusion de Choix ou choix biaisé :

Le manipulateur restreint vos choix à une décision d’impact similaire. Il s’agit d’un leurre dans votre prise de décision. Quel que soit votre choix, la conséquence est la même, sauf dans votre acceptation d’un choix biaisé que vous n’auriez pas pris seul.

Par exemple, votre conjoint vous demande : « tu préfères laver la vaisselle ce soir ou demain matin ? »

Vous l’avez compris, la vaisselle c’est vous qui la ferez, peu importe votre choix. Utilisez-la avec une intention positive de temps en temps avec vos enfants : tu préfères une pomme ou une poire ? dans tous les cas ils mangeront un fruit…

Si vous vous sentez piégé dans votre champ de réponses, dites-vous qu’il existe toujours la possibilité de dire non ou de proposer une 3° solution. Par exemple, « ah oui et si toi tu la faisais la vaisselle ? », ou encore « et si je la jetais par la fenêtre la vaisselle ? »

Vous préférez un couvre-feu ou un confinement ?

Dans ce cas, le choix n’existe pas vraiment mais vous êtes tout de même soulagé d’une décision qui vous contraint…

« Se révolter ou s’adapter, il n’y a guère d’autre choix dans la vie. »

Gustave Le Bon (1913)

 

9/ La diversion :

Mettre en évidence un seul et même sujet, en boucle, même banal, jusqu’à ce que plus aucun autre sujet n’ait d’importance. Ce procédé revêt un intérêt majeur : En vous détournant de ce qui est réellement important, votre problème est déconsidéré. Souvenez-vous par exemple l’impact sur le temps médiatique de la blessure d’un joueur de football de renom. Combien d’autres événements importants ce fait divers a-t-il occultés ?

Le COVID est omniprésent dans les médias, faisant oublier tous les autres aspects de notre vie en société, les enjeux de climat, de conflits internationaux, de faim dans le monde… oubliées les réformes prévues (sociales, retraites…) ; il devient même incongru et terriblement égoïste pour les personnes en détresse financière et psychologique de se plaindre de leur condition personnelle au regard de ce qui est placé au-dessus de toute autre considération.

 

« L’excès du langage est un procédé coutumier à celui qui veut faire diversion. »

François Mitterrand (1978)

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte