Quoi de plus génial que de s’inventer une personnalité totalement affranchie du regard extérieur, de la peur du jugement, ou de ses complexes ? En adoptant un nouveau nom via un pseudo, l’occasion nous est donnée de nous façonner un personnage en directe ligne avec notre image de soi rêvée voire même fantasmée.

Les pseudos que l’on se crée sur les réseaux sociaux, les jeux vidéo, les sites de rencontres… en disent bien plus sur notre personnalité qu’on peut le croire. Même si certains inversent juste quelques lettres de leur prénom, se définir une nouvelle identité virtuelle est bien plus porteuse de sens qu’il n’y parait.

Un choix conscient ou inconscient ?

Le choix du pseudo correspond à une étape dans sa vie, par exemple une assimilation à un film, un personnage de fiction ou de réalité, à un état d’esprit que l’on souhaite véhiculer. Même s’il est souvent choisi consciemment, nous serions surpris de savoir ce qui se cache inconsciemment derrière un pseudo : il montre autant nos envies que nos fêlures tel un miroir de l’âme.

Pour autant est-il un révélateur de notre personnalité ? En partie. Il démontre surtout nos envies, il nous permet de devenir la personne que nous aimerions être ou du moins assumer ce qu’on vient chercher au travers de notre avatar.

Le virtuel est ce qui nous aide à faire advenir ce que nous ne sommes pas encore.

  • L’homme timide peut devenir ce séducteur, sur de lui, confiant, affable, délicat… tout ce qu’il n’ose pas être en société
  • Une femme voulant cacher ses complexes peut devenir aussi discrète que possible pour vivre une autre vie à l’abri des regards
  • Cet ado mal dans sa peau et dans son corps transformé par les bouleversements hormonaux, rejeté par les codes parfois violents, peut retrouver du lien et devenir populaire.

 Un phénomène récent ?

Au contraire, depuis la nuit des temps les philosophes, poètes, dramaturges utilisaient déjà des pseudos, autant pour cacher leur identité, que pour véhiculer une image crédible auprès des éditeurs et du public. Stendhal, Molière, Voltaire… la liste des auteurs utilisant un pseudo est longue comme le bras.

Qui se cache derrière Georges Sand ? De son vrai nom Amantine-Lucile-Aurore Dupin, il lui était impératif de devenir un homme pour éviter la censure.

Plus contemporain, Joey Starr (de son vrai nom Didier Morville) raconte que : « A l’époque de l’esclavage, on appelait “Joey” le nègre qui avait le droit de rentrer dans la maison du maître »

Quelle inspirations ?

  • Dans les films

Les pseudos finissant en OR ont pullulé à partir de la sortie du film Terminator, ils font clairement allusion à un désir de puissance, d’invulnérabilité, cachant sans doute sa propre fragilité dans la vie. Il en a été de même avec les personnages issus de star wars ou du seigneur des anneaux, il n’est pas rare de trouver des …vador ou …kenobi  …jedi  ….padawan  …sauron   …hobbit et j’en passe.

  • Dans sa communauté

Les pseudos intégrant le département ou la ville marquent clairement un besoin de se situer dans ses racines ou dans son environnement

Ceux qui font référence à une communauté (religieuse, sportive…) marquent le besoin d’appartenance à un groupe, de se référer aux valeurs liées. Les deux peuvent se combiner comme dans PSG29.

Les pseudos sont des révélateurs de nos motivations profondes.

En fouillant sur le net, je me suis également penché sur les pseudos incarnant la toute-puissance. Sans connaitre les personnes, amusez-vous à essayer de deviner ce qui se cache derrière la personnalité virtuelle dans les exemples ci-dessous. …

Napoélon, Jésus, Dieu, kimjongforever, Lord-of-Martine…

Sur les sites de rencontres ?

Avec la nécessaire contrainte d’accroche, le processus de séduction démarre par le pseudo (se substituant même à une description de vous), celui-ci n’est pas forcément des plus sincères selon la motivation d’inscription sur ces sites. Dans ce cas particulier, le terme pseudo qui étymologiquement parlant signifie « qui a le sens du faux » prend toute sa signification.

On trouvera forcément des pseudos de femmes contenant des noms de fleurs et des pseudos d’hommes avec des noms d’étoiles, de divinités, de héros mythologiques…

Méfiez-vous des pseudos sur ce genre de sites, vous ne savez jamais véritablement qui se cache derrière l’ordinateur. Joliefleur62 n’est pas forcément une frêle jeune femme.

Le danger guette

D’un point de vue général, je ne saurais vous recommander suffisamment de prudence vis-à-vis des personnes que l’on croise sur le net, votre intention n’est pas forcément la même que les autres, les détraqués ont appris à amadouer leurs proies. Internet est un outil formidable avec la contrepartie d’héberger de réels dangers surtout pour des ados ignorant le péril.

Vigilance également, la vie virtuelle n’est pas la vraie vie. Elle peut être très bénéfique quelques heures pour endosser un personnage et en ressentir les effets positifs pour vous aider dans vos relations, pour vivre des émotions positives, accomplir des choses que vous n’auriez même pas imaginé réaliser en vrai ; cette vie virtuelle n’a de sens que si elle s’intègre dans une vie réelle équilibrée, pas dans une fuite ou un évitement de nos problèmes du quotidien.

Comment créer son pseudo ?

La seule et unique règle c’est de le choisir soi-même. Le pseudo n’a justement rien à voir avec un surnom qu’on vous aurait donné, aussi affectueux ou attachant soit-il. Encore une fois votre pseudo doit refléter votre personnalité (même cachée) non déformée par le prisme des autres.

1/ Pour quelle motivation ?

Si c’est pour affronter d’autres joueurs sur un jeu vidéo, pas de limite à votre imagination, lâchez-vous.

Si c’est pour faire des rencontres, vous allez nécessairement devoir sortir du lot, choisir un pseudo différenciant et véhiculant les qualités que vous souhaitez mettre en avant. Si vous tombez sur BaiseurFou, dites-vous qu’au moins ses intentions sont claires.

2/ Posez-vous juste cette question simple : et si je démarrais une nouvelle vie, une vie dans laquelle personne ne me connait et dans laquelle je peux vivre n’importe quelle vie ? Qui est ce que je veux être ? Qu’est ce que je ne veux pas garder de ma vie actuelle ?

3/ Piochez dans ce qui vous anime 

  • Quelles sont vos passions ? le sport, l’art, la culture, l’économie ?
  • Quel est votre caractère le plus saillant ?.
  • Identifiez les valeurs qui vous sont les plus chères.

4/ Evitez les pseudo dévalorisants.

L’inspiration est partout…

Dans la musique, dans l’actualité, dans l’enfance, dans les souvenirs, dans l’héritage. La créativité dans les pseudos est sans fin. Il existe même des sites internet qui vous proposent de trouver à votre place votre nom de personnage de star wars, d’acteur porno, d’écrivain romantique… faites l’exercice vous-même, sachant que votre pseudo n’est pas obligé de vous suivre pour la vie contrairement à notre état civil qui nous est assigné par nos parents pour la vie. Vous avez l’occasion unique de changer votre pseudo selon vos inspirations et vos aspirations.

Alors ? prêt à regarder au fond de vous ce que signifie votre pseudo ?

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte