PNL


PNL


 

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » Mandela

La Programmation Neuro-Linguistique est une méthodologie qui prétend « agir sur les comportements au moyen du langage » pour négocier, apprendre, former, communiquer, changer, choisir, diriger et se diriger, se connaître.

Véritable mode d’emploi du cerveau, la PNL est un système de développement personnel utilisable dans tous les domaines de la vie. Elle est accessible à tous ceux qui désirent se mettre en mouvement…

Programmation : nos programmes déterminent le modèle du monde que nous créons. A partir de nos expériences, nous créons des processus de fonctionnement, des habitudes, c’est-à-dire des façons de penser, de ressentir et de nous comporter.

Neurologie : notre comportement humain repose sur notre activité neurologique. Notre cerveau nous permet de percevoir, de penser, de ressentir et d’opérer des choix.

Linguistique : le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. Le langage code et retranscrit notre expérience, par nos mots, notre manière de parler, ainsi que par notre langage corporel.

Élaborée en 1976 par Richard Bandler et le linguiste John Grinder leur démarche s’inscrit uniquement dans le domaine de la psychothérapie, en s’inspirant du travail d’autres psychothérapeutes. Autour de 1980, ces concepteurs explorent d’autres compétences propres à d’autres domaines comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie et de la communication… La PNL créée des modèles d’excellence, en observant des personnes exceptionnelles en cherchant à reproduire leur manière de réussir dans leur domaine. La PNL présuppose que Les schémas gagnants chez les uns sont reproductibles chez les autres, alors autant apprendre des meilleurs.

La PNL se base sur une approche de la personne et de son expérience. Dans ce principe de feedback, l’échec n’existe pas. Si l’objectif n’est pas atteint, il faut essayer autrement.

Présupposés :

1 / La carte n’est pas le territoire

Nous percevons le monde (le territoire) à travers nos 5 sens (vue, toucher, ouïe, odorat, goût). Nous filtrons la réalité au travers de notre éducation, notre système de croyances pour en faire une représentation interne (la carte), différente de la réalité.

Chacun possède ses propres filtres, il existe donc autant de cartes que d’êtres humains.

2 / Tout comportement est issu d’une intention positive

Tout comportement est généré par une intention positive. Chacune de nos actions est le fruit d’un processus dont le point de départ est positif pour l’écologie de la personne.

Ainsi, lorsque vous qu’une personne vous surprend par un comportement dangereux, violent…, elle le fait pour son bien ou pour le bien d’autrui. Par exemple, manger de façon excessive a comme intention positive de se faire plaisir, en contrepartie de mettre sa santé en péril. Au-delà de l’addiction créée par le produit, et malgré la connaissance des dangers liés au tabac, les fumeurs ont systématiquement une intention pour fumer ; un fumeur peut même avoir plusieurs intentions positives selon la cigarette de la journée (détente, communication, défi de l’autorité, identification extérieure….)

En PNL, on utilise cette intention cachée pour provoquer un changement chez l’individu. On va trouver avec lui un moyen plus éthique d’atteindre l’objectif lié à l’intention.

3 / On ne peut pas ne pas communiquer

Même si l’on ne parle pas, on communique, que ce soit par son attitude, ses gestes ou même sa physiologie (rougissement, couleur de la peau, respiration, …).

Les praticiens en PNL sont passés maîtres dans l’art de détecter les infimes variations de physiologie. Leurs sens sont en éveil car ces changements représentent une grande partie de la communication (le verbe ne représentant que 7%).

• 7 % de la communication est verbale (par la signification des mots)

• 38 % de la communication est vocale ou para verbale (intonation et son de la voix)

• 55 % de la communication est visuelle ou non verbale (expressions du visage et du langage corporel).

4 / Nous ne sommes pas nos comportements

En PNL, les individus ne sont pas leurs comportements. Leurs comportements sont leurs réponses à des stimuli en fonction des ressources internes dont ils disposent à ce moment-là.

Les comportements sont à distinguer de la nature même de la personne, son identité.

Dire à une personne « Tu es nul » est une erreur fréquente que nous pouvons faire surtout avec notre entourage proche. Cela revient à associer un comportement avec la nature de la personne. Il n’existe rien de plus efficace pour enfermer une personne dans un cycle négatif et lui faire perdre son estime.

5 / Corps et esprit agissent l’un sur l’autre

Nos corps, nos sociétés, et notre univers forment une écologie de systèmes complexes et des sous-ensembles qui interagissent et s’influencent les uns les autres. Il n’est pas possible d’isoler complètement une partie du système du reste du système

Les émotions, les sentiments, sont stockés dans le corps (on dit du ventre qu’il est le deuxième cerveau). Les neurosciences ont d’ailleurs démontré récemment qu’il existe un 2° réseau neuronal dans le ventre.

Si les émotions négatives ne sont pas correctement traitées (pacifiées, exprimées), elles restent stockées et se transforment en maladies.

6 / Il est possible de reproduire les performances des autres

Grinder et Bandler, les créateurs de la PNL, ont à l’origine étudié des thérapeutes d’excellence pour découvrir leurs techniques. Ils en ont déduit des techniques pour reproduire leurs performances et les ont généralisées. En Programmation Neuro-Linguistique, on estime donc qu’il est possible de reproduire les comportements efficaces des individus. En PNL la modélisation permet d’apprendre auprès des meilleurs.

7 / Le sens de ce que nous communiquons est dans la réponse que nous obtenons

La communication est à deux sens. Il y a un émetteur et un récepteur. La Programmation Neuro-Linguistique dit que seules les réponses que nous recevons quand nous communiquons ont un sens. Comme vous le savez désormais, on ne peut pas ne pas communiquer. Alors si une réaction d’un individu vous déplait, demandez-vous quelle intention vous avez communiqué.

8 / Plus on a de choix, mieux c’est

Souvent les gens sont enfermés dans des cercles vicieux, dans des comportements qu’ils ne désirent pas garder, et n’arrivent pas à changer. Ils n’ont pas d’options, pas d’autres choix que d’avoir ces comportements. Un des objectifs de la PNL est de donner aux individus plus d’options, plus de choix et les rendre plus flexibles.
Par exemple, si vous êtes stressé lorsque vous traversez un pont c’est que quelque chose en vous est câblé pour être stressé dans ces circonstances-là. La Programmation Neuro-Linguistique va vous programmer pour avoir une autre réponse dans le même contexte. Désormais, lorsque vous traverserez un pont vous aurez le choix entre être stressé ou excité (par exemple).

9 / Chaque personne a en elle toutes les ressources pour obtenir ce qu’elle veut

Pour la PNL, chaque individu possède en lui les ressources pour obtenir ce qu’il désire. Il faut simplement lui apprendre à les utiliser ou à les découvrir.

10 / Si quelque chose ne marche pas pour vous, changez votre façon de le faire

Quand vous essayez d’atteindre un objectif et que cela ne fonctionne pas, essayez autre chose. Une des bases de la PNL est la flexibilité, continuez à faire varier votre comportement jusqu’à obtenir la réponse désirée.

11 / L’échec n’existe pas, il n’y a que du feedback

Nos erreurs sont juste une indication que ce qu’on l’on fait ne marche pas. Il existe des échecs cuisants dans une vie et pourtant certains en ont fait une force.

Michael Jordan a été viré de son équipe de Basket, il est allé pleurer dans sa chambre. Il aurait pu s’arrêter la. Il s’est relevé et depuis il a gagné 6 titres NBA, remporté 2 titres olympiques.

Selon vous, quel célèbre physicien a raté son examen d’entrée à Polytechnique de Zurich ?

Albert Einstein

Steve Jobs s’est retrouvé en profonde dépression lorsqu’il a été viré d’Apple, société qu’il avait fondée. Il a repris la tête de l’entreprise quelques années plus tard et l’a faite fructifier pour devenir une des 4 sociétés les plus riches du monde.